CINÉMA
COFFRET HISTOIRES BELGES - 12 DOCUMENTAIRES INEDITS ! Agrandir l'image
PARTAGER SUR

COFFRET LA BELGIQUE INTERDITE - 12 DOCUMENTAIRES INEDITS !

(COFFRET LA BELGIQUE INTERDITE - 12 DOCUMENTAIRES INEDITS !)



La Belgiq'kitsch - 60 MN – 1990

Patchwork de gens et de décors dans lequel l’énooooooooorme côtoie le dérisoire, où l’inouï se mélange au pathétique et où évidemment les réalités surpassent les fictions qui s’en inspirent.


Les Allumés de la foi – 53 mn - 2006

Dans le domaine religieux il est des personnes qui vivent leur foi d’une manière singulière ou originale. Un Jésus pénitent, un moine solitaire, un ex-braqueur de banques sont les principaux personnages qui s’entrecroisent dans ce document loin des sentiers battus du religieusement correct.


Les Fous du roi – 57 MN – 1993

"Quand on n’reste pas fou, on devient dingue" affirme avec sagesse André Stas, lequel avec Poliart, Lizène, Evöye, Blavier, Bucquoy, Broodthaers et Magritte se retrouve dans la même marmite, celle de la dérision et de l’humour, au pays des moules-frites et du surréalisme pas mort.


Wilchar, les larmes noires – 54 MN – 1992

Portrait d’un artiste autodidacte, dont la mémoire a été marquée à jamais par son passage dans l’horreur du camp de Breendonck. Le film grave et bouleversant est une rencontre avec un homme hors du commun. Entre émotion, humour noir et mémoire.


Marchienne de vie – 58 MN – 1994

Réalité d’une ville dans la Belgique profonde : Marchienne-au-Pont, une commune du grand Charleroi telle que personne n’a osé la montrer. Ce film prémonitoire a été tourné dans une région en mal de vivre que l’affaire Marc Dutroux allait mettre sous les feux de l’actualité deux ans plus tard.


Au fond Dutroux – 56 MN - 1997

A la fois balade et enquête dans le pays de Charleroi devenu pays du crime, celui de Marc Dutroux. Tentative de réponse à la question : « comment la criminalité peut-elle s’organiser dans une telle promiscuité sans qu’elle n’éclate au grand jour. »

 

Un été à Droixhe – 56 MN – 1997

Droixhe située dans la banlieue de Liège est devenue une cité à problèmes et à hauts risques. Le rêve urbanistique des années 50 s’est mué en cauchemar. Dénonciation d’un scandale immobilier, le film met aussi l’accent sur ces musiques de la rue que sont le rap et le raï.

 

Petits meurtres ordinaires – 54 MN – 2004

Dans une même rue et en moins de 24 heures, deux femmes sont assassinées sans mobile apparent. La première dans son magasin « Le paradis de l’oiseau » et la deuxième, le lendemain, à l’intérieur d’un parking. Thierry, le fils de la première victime, est soupçonné d’avoir tué sa mère…

 

Elles m’ont dit – 57 MN – 2002

Confessions intimes de six femmes s’exprimant sur le thème de la rencontre et de la non-rencontre dans le domaine amoureux. Mise en abîme d’un cinéaste réalisant un film lors du tournage de son propre film.

 

Mal aimé – 54 MN – 1999

Ce document tente de cerner les raisons qui amènent certains à ressentir le besoin impérieux de se confronter au jeu douloureux de la domination et de la soumission en pratiquant le sadomasochisme, cette forme singulière et complexe de la sexualité humaine.


Peaux de chagrin – 56 MN – 1997

Ce document nous promène dans le monde fantastique de la taxidermie. C’est aussi l’histoire de solitudes que la perte d’un animal rend plus pénibles encore.


Esther Forever – 87 MN - 2007

Une chronique de vie dont l’écriture est celle du cinéma du réel. Six années de tournage sur deux sœurs septuagénaires, Esther et Elvire, « héroïnes populaires » au parler et à l’humour surréalistes : "L’amour c’est beaucoup mentir et parler tout doucement."

Réalisation :  Richard OLIVIER

25,00 €

Bonus : 

Entretiens avec Nadine MONFILS, Richard OLIVIER et Stéphane BOURGOIN

Complément : 

Documentariste à la tête d’une filmographie qui se décline comme un jeu de l’oie sur la Belgique, Richard Olivier n’arrête pas de fixer sur pellicule les curiosités, les révoltes, les coups de gueule ou de tendresse que lui inspire ce pays secret qui dissimule son identité en cultivant un folklore où l’autodérision le dispute aux nunucheries kitsch de tout acabit.

Sa devise : "tourner pour ne pas mal tourner"

"Seul m’intéresse vraiment le cinéma qui s’essaye à filmer la vérité et que l’on nomme cinéma du réel, faute d’avoir trouvé mieux, histoire de faire court."*

*Richard Olivier

Fiche technique

Avis clients

Fiche technique

COFFRET LA BELGIQUE INTERDITE - 12 DOCUMENTAIRES INEDITS !
GenreDocumentaire
VersionFrançaise
SonMono
Durée702 Minutes
Format4/3
Sous-TitreNon
OrigineBelgique
CouleurOui
Noir & BlancNon
Film ColoriséNon